Piscine et gymnase : deux affaires de discrimination

Posté par Endy le 19 juin 2008

Encore et toujours la France se bat contre un ennemi qu’elle ne veut pas voir. On parle ici de « communautés », comme si les Chinois avaient des demandes de cet ordre, on parle de « laïcité » et de « religion » alors que nous avons affaire au sectarisme.
Quand allons-nous comprendre la différence réelle entre religion et secte ?  Est-ce une liberté de laisser des personnes en obliger d’autres à porter un signe disctinctif ou à agir comme ils le dictent ?
Et pourquoi diable prenons nous des gants ou devons-nous débattre ?

Oui, nous avons le devoir de mettre les Musulmans face à leur responsabilité quant à leurs pratiques contraires à l’éthique républicaine. Non, la discrimination, d’où qu’elle vienne, n’est pas une liberté.

Nos lois sont basées sur une certaine éthique, la loi musulmane sur une autre, cela devrait être évident pour tous. Si l’on veut vivre ensemble, quelles pratiques sommes-nous censés accepter ? Mais, en réalité, le débat ne devrait pas avoir lieu chez nos politiciens car la question devrait plutôt se poser ainsi : Les Musulmans sont-ils prêts oui ou non à accepter les lois de la France ?

Piscine et gymnase : deux affaires de discrimination  dans Laicite contre Theocratie voilerepublique

Laïcité: deux affaires relancent la polémique

 

Laure Daussy pour Le Figaro avec Le Parisien et AFP

Une piscine réservée aux femmes à certaines heures en Isère, un gymnase interdit aux hommes pour un tournoi dans l’Essonne… Certaines communes sont embarrassées par des demandes communautaires.

«Entrée du gymnase réservé aux femmes exclusivement». C’était écrit noir sur blanc sur l’affiche. Il s’agissait d’un tournoi de basket féminin intermosquées, prévu dimanche 29 juin au gymnase municipal de Vigneux, et interdit aux hommes, rapporte Le Parisien. La municipalité a finalement annulé mercredi soir la manifestation devant la polémique naissante.

 

« Je ne savais pas que c’était inter-mosquées et que les hommes étaient interdits d’accès s’est expliqué le maire UMP Serge Poinsot.

« Dès que j’ai su que c’était discriminatoire, j’ai interdit le prêt du gymnase. Je respecte les lois de la République ». L’opposition s’est dite « scandalisée ». « Prêter un équipement municipal pour un événement culturel avec un accès discriminant, c’est tout simplement contraire à la laïcité de l’Etat » s’est insurgé Patrice Finel, le chef de file de l’opposition.

 

Autre lieu, même polémique. Lundi dernier, dans l’Isère, à la Verpillière, la piscine municipale a été ouverte tout spécialement pour une cinquantaine de femmes et uniquement pour elles, dans un créneau de deux heures, sous la surveillance de maîtres nageurs femmes. «Une cinquantaine de nageuses de tous âges et de toutes nationalités confondues, toutes en maillot de bain, sans signe distinctif de religion, ont pu se baigner. Pour moi il s’agit d’un processus d’intégration » (l’intégration ? sans signe religieux et sans distinction de nationalités suffisent-ils à rendre cette mesure louable ? Non, elle est discriminante donc contraire à l’éthique et contraire à nos lois. Est-ce cela l’intégration ?) s’est défendu le maire Patrick Margier (Sans étiquette). Il a précisé par ailleurs que cette première séance était seulement un test, organisé par le centre social de la commune.

 

Mais la polémique fait rage. Un conseiller municipal d’opposition, ex-conseiller aux sports dans la municipalité (UMP) précédente, a dénoncé, dans le quotidien le Dauphiné libéré de mercredi, l’occupation d’un lieu laïc à des fins à tendances religieuses. «Quand nous étions à la mairie, nous avions reçu des demandes dans ce sens émanant de la communauté turque. Demandes auxquelles nous n’avions pas donné suite car la piscine est un bâtiment public, ouvert à tout le monde», a déclaré l’élu. L’affaire doit être débattue lors du prochain conseil municipal, le 26 juin.

Laisser un commentaire

 

La Françafrique a du coeur |
les illusions perdues |
"Un homme qui crie n'est pa... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | le bien être de candresse e...
| les pensées doubles de Caleb
| Mareil Autrement