Solidarité avec Gregorius Nekschot

Posté par Endy le 20 mai 2008

Solidarité Gregorius Nekschot

Après les fortes déclarations, la montée en puissance et la mort de Pim Fortuyn, après la mort de Théo Van Gogh, après l’exil forcé de la député Ayan Hirsi Ali lorsque l’ex-ministre Rita Verdonk eut tenté de la priver de sa nationalité, aprés l’affaire du « cochon-tirelire » de Fortis, aprés celle de Job Cohen, Maire d’Amsterdam, puis, enfin, aprés le film « Fitna » de Geert Wilders, les Pays-bas sont décidemment en pleine tourmente. Face à l’intolérance et au refus de la critique de la part des musulmans, leur modèle de tolérance a-t-il trouvé sa limite ? car une nouvelle affaire de caricatures vient de voir le jour et vous pourrez en juger, le société « multiculturelle » de « centre-gauche » n’y va pas avec le dos de la cuillère lorsqu’il s’agit d’arrêter un dangereux terroriste muni de crayons et d’ordinateur…

La police a arrêté, mardi 13 Mai, le caricaturiste connu sous le pseudonyme de Gregorius Nekschot (littéralement : une balle dans la nuque). Des recherches ont été conduites à son domicile et différentes choses confisquées. Le dessinateur a été libéré mercredi après un interrogatoire.
Cette arrestation fait suite à une enquête consécutive à une plainte déposée en 2005 par Abdul Jabber van de Ven, un Hollandais converti à l’islam.
Gregorius Nekschot publie sur internet, notamment sur son site. Son style va trop loin disent certains, alors que d’autres l’admirent. Theo Van Gogh, assassiné en 2004, était un de ses admirateurs et avait mis des œuvres du dessinateur sur son site.
Selon le procureur, certains des dessins sont insultants et discriminatoires.

Traduction par Bivouac ID d’un article de Parool (néerlandais) : http://parool.nl/nieuws/2008/MEI/16/ams1.html

Les conditions de l’interpellation du dessinateur ont choqué : huit policiers et deux salariés du ministère de la justice ont pénétré chez lui pour fouiller son appartement avant de l’emmener. Le 16 mai, cette affaire – une première depuis 1945 – a été évoquée à la Chambre des députés et a créé des tensions au sein du gouvernement de centre gauche.
Face à une opposition unanime et à un parti travailliste « inquiet », le ministre chrétien-démocrate de la justice, Ernst Hirsch Ballin, a nié toute atteinte à la liberté d’expression. Le lendemain, une caricature du quotidien Het Parool le montrait en taliban. « Au Danemark, les caricaturistes sont protégés ; ici, ils sont livrés à la vindicte », a déclaré Gregorius Nekschot. Le dessinateur affirme, désormais, redouter un attentat.
Des caricaturistes, souvent en désaccord avec les positions de leur confrère, lui ont apporté leur soutien, redoutant, comme l’a affirmé l’un d’eux, que l’action dont il a été l’objet soit « une autre tentative du gouvernement pour brider la liberté »

Le Monde : Un caricaturiste fait l’objet de poursuites

Il aura donc suffit d’une plainte déposée par un converti pour qu’un gouvernement européen se sente obligé de faire intervenir huit policiers et deux fonctionnaires de la Justice, pour que l’affaire aille jusqu’à la Chambre des Députés !
Drôle de société multiculturelle où les critiques et les opposants à l’islam s’attirent les foudres de la censure et de l’exil mais qui laisse des banques et des fonctionnaires se plier à la dhimmitude et qui regarde sans réagir se développer un radicalisme religieux qui ne peut que lui être fatal.

Utilisez le dessin ci-dessus « Solidarity with Gregorius Nekschot » pour exprimer votre solidarité avec les partisans de la liberté.

http://www.gregoriusnekschot.nl

Laisser un commentaire

 

La Françafrique a du coeur |
les illusions perdues |
"Un homme qui crie n'est pa... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | le bien être de candresse e...
| les pensées doubles de Caleb
| Mareil Autrement