Piscines : victimisation et discrimination

Posté par Endy le 4 mai 2008

Piscines : victimisation et discrimination dans Lois et Institutions hidjab0fjTitre d’une dépèche AFP datée du 30 Janvier 2008 : « Suède: interdire le voile au bord de la piscine jugé discriminatoire »… lorsqu’on lit la dépêche, on s’aperçoit que le voile n’est pas vraiment le fond du problème, le sous-titre est plus parlant :


Stockholm : Une piscine municipale de Goteborg s’est rendue coupable de discrimination envers deux musulmanes lorsque des maîtres-nageurs leur ont demandé d’ôter leur voile et de changer les vêtements qui couvraient leur corps, a jugé mardi une Cour d’appel suédoise.

L’ARTICLE

« La Cour d’appel considère que les circonstances sont telles qu’il y a des raisons de croire que les femmes ont bien été discriminées lorsqu’on leur a demandé de changer leurs vêtements », a indiqué la cour dans un communiqué, cassant ainsi un jugement rendu en mars l’année dernière. La municipalité a été condamnée à verser à chacune d’entre elles 20.000 couronnes (2.114 euros) de dommages-intérêts.
Les deux plaignantes, Houda Mourabet et Hayal Eroglu, s’étaient rendues séparément à la piscine à deux différentes occasions en avril 2004 pour y accompagner leurs jeunes enfants. Elles ne s’étaient toutefois pas baignées. Elles portaient voile, pantalon long et tee-shirts à manches longues afin de cacher les parties de leur corps comme le prescrit leur religion.
Les maîtres-nageurs ont reconnu qu’il n’y avait rien dans le réglement de la piscine relatif au port du voile, qui prévoit en revanche que les personnes fréquentant la piscine doivent porter short et tee-shirt si elles ne vont pas se baigner.
Mais ils ont souligné que leurs vêtements ne leur auraient pas permis de secourir leur enfant en cas de besoin.
Des pancartes à cet effet figuraient dans l’enceinte de la piscine, ont-ils encore précisé.
La Cour d’appel a estimé, contrairement au tribunal de première instance, que la ville de Goteborg n’était pas parvenue à « prouver que la requête des maîtres-nageurs était sans rapport avec la religion des femmes ».
(AFP)

RENVERSEMENT DE CULPABILITE

Pour la énième fois en Europe on assiste donc à un renversement de culpabilité et à une victimisation comme savent si bien le faire les musulmans entre autres. En effet, pour n’importe qui, venir habillé d’une autre façon que celle spécifiée par le règlement aurait signifié le renvoi de la piscine et l’affaire se serait arrêtée là. Mais c’est oublier le fameux voile qui sert de prétexte.
La religion commande aux musulmans de respecter une certaine pudeur. Pourquoi pas ? J’ai moi-même la mienne et je ne vais jamais dans un camp de nudistes. Les règlements y sont d’ailleurs très clairs : les non-nudistes sont priés d’aller voir ailleurs. Je le comprend. De même, sur certaines plages, à l’étranger, il est demandé aux touristes de ne pas porter de bikini ou encore, il est demandé aux touristes, en France, d’avoir une tenue correcte pour visiter les églises. Et tout cela, je le comprend encore très bien. ça porte d’ailleurs un nom : c’est le respect.
Ces personnes n’ont pas respectées le règlement de la piscine mais, par contre, elles ont bien compris tous les avantages qu’il y avait à retirer du politiquement correct européen.

CONTRE-EXEMPLE

Voici un contre-exemple édifiant sur la tolérance des musulmans. Le vendredi 18 Avril, le Daily Mail publiait cet article intéressant et inquiétant :

Une grande piscine publique à Stoke Newington, au Nord de Londres a décidé de faire preuve d’ouverture envers la population musulmane en … interdisant la baignade aux non-Musulmans et aux femmes tous les dimanches de 08h00 à 09h30, information qui figurait du reste sur leur site Internet. David Toube avait fait pu prendre connaissance de cette règle en voyant un écriteau alors qu’il se rendait à la piscine en question avec son fils de dix ans. Etonné, il est allé demander au responsable si ce n’était pas une blague, mais celui-ci lui confirmait ce nouveau règlement, suite à quoi M.Toube demandait s’il était tout de même possible de se baigner comme ils étaient tous deux de sexe masculin. Le responsable lui répondit que ceci ne pouvait se faire que si les Musulmans avaient la bonté de l’accepter, bonté qu’ils n’ont pas eu.

Ici, il est pourtant clairement établit qu’il s’agit de DISCRIMINATION basée sur la religion.
Ce n’est pas être tolérant que de laisser une intolérance faire la loi sous prétexte qu’il s’agit d’une religion venue d’ailleurs.
A noter également la grande tolérance réciproque des musulmans… (« …bonté qu’ils n’ont pas eu. »)

Voir l’article sur Daily Mail

DISCRIMINATION ENVERS LES NON-MUSULMANS :

Témoignage d’un Québécois sur le même problème

http://www.dailymotion.com/video/x2sm9c

Laisser un commentaire

 

La Françafrique a du coeur |
les illusions perdues |
"Un homme qui crie n'est pa... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | le bien être de candresse e...
| les pensées doubles de Caleb
| Mareil Autrement