Le Conseil de l’Europe appelle à cesser les critiques sur l’Islam

Posté par Endy le 21 avril 2008

Dans une résolution adoptée à l’unanimité le 15 avril, l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe a appelé les gouvernements européens à condamner et combattre ce qu’ils appellent « l’islamophobie ».

Rappelons que le terme « phobie » signifie « peur infondée et irrationnelle ». En d’autres termes, c’est une « invitation » à cesser toutes critiques sur cette religion.

Résolution 1605 (2008)

l’Assemblée invite les Etats membres du Conseil de l’Europe :

9.2. à condamner et combattre l’islamophobie;
9.7.4. en accordant aux immigrés en situation régulière le droit de vote et d’éligibilité, au moins aux élections locales et régionales, afin qu’ils puissent avoir une influence sur l’administration publique et les autorités au niveau local;
9.7.8. en supprimant tout obstacle juridique ou administratif sans objet à la construction d’un nombre suffisant de lieux de culte adaptés à la pratique de la religion islamique;
9.7.9. en s’assurant que les manuels d’école ne donnent pas de l’islam l’image d’une religion hostile ou menaçante;
9.12. à encourager des projets informatifs sur la contribution de l’islam aux sociétés occidentales afin de surmonter les stéréotypes sur l’islam;
10. L’Assemblée appelle les dirigeants et les personnalités qui influencent l’opinion à agir de façon responsable afin d’éviter d’encourager la discrimination et l’islamophobie.

Texte intégrale de la Résolution ici

Je reviens ensuite sur les points que j’ai mis en gras mais le point 9.7.4 a particulièrement attiré mon attention : Qu’on veuille bien m’expliquer ce que le droit de vote des immigrés a avoir là-dedans ? C’est un amalgame plus que douteux qui consiste à lier le sort des immigrés et de l’islam . C’est d’autre part se mettre à peu de frais la gauche, les immigrés dans leur ensemble et les associations « anti-raciste » dans la poche. Enfin, c’est surtout une manière d’intégrer les Imams à la politique locale… avec la partialité qu’on devine dans leurs décisions.

Qu’on m’explique ensuite comment ne pas donner une image « menaçante » (9.7.8.) d’une religion conquérante de l’aveu même de ses défenseurs ? Faudra-t-il ne plus parler des batailles de Vienne et de Poitiers ? Faudra-t-il que les Croisades ne soient plus qu’agressions chrétiennes comme c’est déjà enseigné ? Faudra-t-il déclarer amicaux les attentats de Madrid, Londres, Paris ?

Quant à « la contribution de l’islam aux sociétés occidentales » (9.12), faudra-t-il remettre au goùt du jour que la philosophie grecque aurait été « ré-introduite » par les Musulmans, alors qu’il n’en est rien ? Cette réfutation a été opérée, entre autres, par Sylvain Gouguenheim dans « Aristote au Mont Saint-Michel. Les racines grecques de l’Europe Chrétienne ».

Le révisionisme sauce islamique va bon train, encouragé par nos politiciens !

 

 

Laisser un commentaire

 

La Françafrique a du coeur |
les illusions perdues |
"Un homme qui crie n'est pa... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | le bien être de candresse e...
| les pensées doubles de Caleb
| Mareil Autrement